Alm’âge. Association de lutte contre la maltraitance des personnes vulnérables

Ecoute, conseils, accompagnement

Le concept d’humanitude

Classé dans : Non classé — 19 janvier, 2012 @ 17:00

 Le concept d’humanitude a été popularisé et adapté aux soins des personnes âgées par Yves GINESTE et Rosette MARESCOTTI, il y a 30 ans.

 La méthode ainsi mise au point a montré son efficacité vis-à-vis des personnes atteintes de maladies neurodégénératives de type Alzheimer et apparentées. Elle vise à restituer à la personne sa dignité d’être humain et s’inscrit ainsi dans une démarche de bientraitance.

 Cette nouvelle approche des soins donnés aux personnes âgées repose sur 4 piliers :

 La parole : demeure le principal moyen de communication et de mise en contact en autrui. Elle doit annoncer et expliquer chaque geste.

 Le toucher : il s’agit de transformer le « toucher utilitaire » en « toucher tendresse ».

 La verticalité : Pour Yves Gineste, une personne âgée correctement accompagnée peut et doit vivre debout.

 Le regard : il doit s’échanger face à face, les yeux dans les yeux, à hauteur du visage.

 Afin d’apporter une caution scientifique sur les bienfaits de l’humanitude, une étude a été réalisée sur 111 femmes âgées de 67 à 101 ans, qui présentaient une démence de type Alzheimer, et résidaient en EHPAD. Dans chaque cas, il s’agissait de mesurer les réactions lors de la toilette -moment le plus délicat- avant et après la formation des soignants aux techniques de l’humanitude.

 Résultats ! Dans 83 % des cas, les soins habituellement difficiles ont été améliorés de façon importante (43% de « mieux ») ou très importante (50% « beaucoup mieux »). Alors que près de la moitié des patientes donnaient des coups, donc 23% avec une intensité forte ou très forte, après l’application de la méthode, 65% n’en donnaient plus du tout !

 Lors de la venue du soignant non formé dans leur chambre, 49% des patientes n’exprimaient aucune réaction, éprouvaient une inquiétude ou exprimaient une opposition. Après la formation du soignant aux techniques de l’humanitude, non seulement 80% acceptaient sa venue, mais exprimaient leur plaisir en offrant un visage détendu et souriant. Enfin au sein des unités où a été présentée cette méthode, le taux de maintien permanent au lit a chuté de 60% et la prise de médicaments aussi.

 L’humanitude a donc fait ses preuves, tant pour le bien-être des patients que des soignants.

 Source : La revue de Gériatrie, supplément de Juin 2008, colloque sur les approches non-médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer : « Evaluation de la méthodologie de soin Gineste-Marescotti, dite humanitude, lors de formations in situ » ; Extrait disponible en ligne sur le site d’Agevillage.com, organisateur de colloque.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

LORRAINE FEMMES DE COEUR |
Association Initye |
LOZERE : Correspondants déf... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEMELLE TERVAISE
| Dynamix' Crew!
| Guide Moi à travers la Drôme