Alm’âge. Association de lutte contre la maltraitance des personnes vulnérables

Ecoute, conseils, accompagnement

ACTIONS ALM’AGE: écoute, conseille et travaille avec les partenaires du département

Classé dans : Non classé — 27 octobre, 2011 @ 15:24
LA SITUATION ENTENDUE    CE QU’A FAIT ALM’AGE 
 Mme B. appelle ALM’AGE et signale la situation de son amie hébergée en maison de retraite. Le logement qu’elle occupe est une mansarde, mal isolée où il fait très chaud l’été et froid l’hiver.  Bien que le directeur de l’établissement lui ait affirmé que ceci serait transitoire, dans l’attente de la libération d’un autre logement, les mois ont passé et rien n’a changé. Il semble que ce logement ne soit pas déclaré au titre des locaux destinés à l’hébergement des personnes accueillies.  →       L’établissement a déjà fait l’objet d’une plainte à ALM’AGE. Un signalement a déjà été fait au Conseil Général.  ALM’AGE rappelle la plaignante.  ALM’AGE attend le résultat des actions en cours. 
 Melle F. souhaite l’aide d’ALM’AGE parce qu’elle subit des violences physiques de son ami, alcoolique et SDF. Elle vit dans la crainte des coups et a très peur. Elle voudrait qu’il aille vivre ailleurs. La semaine suivante, elle nous rappelle pour nous signaler son soulagement, son ami étant parti dans une autre ville. Néanmoins, l’écoutant la trouve très angoissée et fragile psychologiquement.   →  Avec son accord, mise en relation avec un service d’assistance psychologique, qui assurera un accompagnement.  Melle F., rappelle quelques semaines plus tard pour remercier les bénévoles d’ALM’AGE de leur action et soutien. 
 Mme Y. s’inquiète pour son voisin, parkinsonien et hémiplégique, qui se déplace difficilement et qui ne parle pas. Son épouse est seule à s’occuper de lui. Mme Y. dit entendre assez souvent, des éclats de voix et des réflexions qui lui font supposer que ce voisin serait maltraité. Le service de soins à domicile aurait cessé leur intervention depuis quelques temps.   Avec l’accord de Mme Y., ALM’AGE contacte les services sociaux du secteur.  Retour à ALM’AGE : après avoir fait le point avec ce couple de personnes âgées, dont l’épouse finissait par s’épuiser, ils ont proposé l’aide et l’intervention de professionnels au domicile avec un soutien financier. 
 Mr D. appelle ALM’AGE pour signaler que son fils, handicapé moteur, se déplace en fauteuil roulant ; un voisin l’invective fréquemment au motif qu’il endommagerait la porte d’entrée de l’immeuble, de même qu’il ne la refermerait jamais. De plus, le fils de ce voisin raille ce jeune handicapé et tient à son encontre des propos injurieux et discriminatoires. Mr D. a déposé plusieurs mains courantes qui sont restées sans suite. Pour toute sa famille la situation n’a que trop duré, et un déménagement est envisagé.  →     ALM’AGE réinstaure les relations avec les services sociaux et ceux de la mairie. Il est très vite apparu que le logement n’était pas adapté pour accueillir une personne en situation de handicap. Sous deux mois un nouvel appartement, mieux adapté, est proposé, dans un environnement nouveau.  Conseil à Mr D. : contacter le correspondant local de la HALDE. 
 Mme A., aide-soignante, se plaint que dans l’établissement où elle exerce les personnes âgées ne sont pas respectées : vêtements personnels attribués sans distinction aux uns comme aux autres, négligences dans les soins, temps trop court pour réaliser les toilettes.  →       ALM’AGE conseille d’en parler avec sa hiérarchie et de prendre contact avec le président du conseil de la vie sociale. L’ARS a diligenté une enquête. Le directeur est conscient des difficultés. Une nouvelle organisation a pu être mise en place et donne satisfaction pour l’instant. 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

LORRAINE FEMMES DE COEUR |
Association Initye |
LOZERE : Correspondants déf... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SEMELLE TERVAISE
| Dynamix' Crew!
| Guide Moi à travers la Drôme